You are currently viewing Qu’est-ce qu’un bardage double peau ?

Qu’est-ce qu’un bardage double peau ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:03/05/2022
  • Post last modified:15/06/2022
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :10 min de lecture
demande de devis isolation thermique exterieur

Le bardage est une technique de revêtement des murs extérieurs des bâtiments. En dehors de son aspect esthétique, ce revêtement est principalement utilisé pour protéger la façade des bâtiments contre les intempéries. Il existe à ce jour plusieurs types de bardage, mais le bardage double peau est de loin celui qui permet de mieux optimiser l’isolation thermique et l’étanchéité à l’air des bâtiments. Plus de détails dans cet article.

Un bardage double peau c’est quoi ?

Contrairement au bardage simple, le bardage double peau est composé de deux parois verticales, au milieu desquelles un isolant thermique ou phonique est généralement placé. Ces deux parois sont souvent conçues en métal, ce qui fait de ce type de bardage une solution qui convient particulièrement aux revêtements extérieurs des bâtiments industriels, commerciaux et autres.

La peau intérieure est majoritairement constituée de plaques métalliques maintenues horizontalement à la structure principale. L’ossature secondaire (non obligatoire) est composée de profilées métalliques qui sécurisent l’isolant, permettant une pose facile et surtout un maintien optimal. Il existe également des éclisses de raccordement ainsi que des fixations qui vont permettre de renforcer la solidité de la structure.

Du côté de la peau extérieure, l’une des parois verticales est fixée à l’aide de vis auto perceuses en aluminium ou en acier inoxydable et avec des rondelles. Cette installation peut se faire à la verticale ou à l’horizontale. La finition donne un aspect esthétique global, mais dépend de la couleur intégrée.

Le bardage dispose également d’une variété d’accessoires qui permettent de garantir un haut niveau d’étanchéité pour protéger la façade du bâtiment. Ces accessoires sont entre autres des bandes de raccordement d’angle, des capuchons, des languettes ou des bandes de bordures.

Pourquoi adopter le bardage double peau pour le revêtement de sa maison ?

Le premier avantage du bardage double peau est sa simplicité de montage. Le bardage simple nécessite en effet de gros travaux tels que la construction de murs maçonnés (brique ou béton) qui prend trop de temps. Mais avec le bardage double peau, la structure, le revêtement intérieur, l’isolation et l’aspect final sont réalisés au même moment et en un rien de temps. En plus du gain de temps, cette facilité permet surtout des économies considérables d’argent.

Par ailleurs, cette technique de bardage double peau offre également des performances thermiques bien supérieures à ce que propose le bardage traditionnel. Grâce à cela, vous pouvez choisir l’épaisseur et le type d’isolant. En choisissant une épaisseur suffisante (minimum 300 mm) et une isolation de qualité, vous pouvez optimiser l’isolation et l’étanchéité du bâtiment en supprimant totalement les points de déperditions thermiques. Le bardage extérieur, qui fait également office de parement, peut prendre de nombreux styles selon les besoins esthétiques du client.

En raison des exigences réglementaires dans le domaine, les fabricants proposent sur le marché des produits de plus en plus innovants. Vous avez donc le choix entre plusieurs parois aux performances optimisées.

bardage double peau sur bâtiment industriel
Bardage double peau sur un bâtiment professionnel

Les inconvénients du bardage double peau

Le bardage double peau, malgré ses nombreux avantages, présente néanmoins quelques inconvénients. Tout d’abord, il faut noter que le bardage double peau en métal a un aspect très moderne qui n’est pas vraiment compatible avec toutes les architectures. Par exemple, l’installation de ce type de bardage ne convient pas aux maisons anciennes.

Par ailleurs, un vrai savoir-faire est nécessaire pour monter un bardage double peau. Les techniques de fixation doivent être strictement respectées afin de garantir l’étanchéité de l’ensemble. De plus, le traitement de points snguliers peut être compliqué à certains endroits spécifiques comme les fenêtres, les portes, les angles, etc. En effet, ces parties peuvent nécessiter l’installation d’éléments supplémentaires tels qu’une isolation et des couvertures supplémentaires.

Comment entretenir le bardage double peau ?

Un entretien régulier de votre bardage lui permet de conserver sa qualité esthétique et sa capacité d’isolation. Cette maintenance préventive évite que la situation ne s’aggrave et vous oblige à des rénovations plus lourdes et plus coûteuses. Les dommages sont souvent beaucoup plus importants lorsque des fuites deviennent visibles à l’intérieur du bâtiment. Dans certains cas, l’outil de production du bâtiment ou une partie de la surface commercial d’un supermarché peuvent être affectés ou les bureaux peuvent devenir inutilisables. Ainsi, les employés peuvent ne pas être en mesure de travailler de manière optimale causant un préjudice à votre entreprise. Ces dégâts peuvent être facilement évités avec une inspection annuelle par une équipe de techniciens qualifiés.

Entretien du bardage en bois

Les panneaux de bois sont un matériau naturellement chaleureux qui offre une variété de qualités et de couleurs. Bien que populaire, le bois qui vieillit bien à l’extérieur nécessite un entretien minutieux. Le bois a en effet tendance à devenir gris lorsqu’ils sont exposés à la lumière UV. Mais il est possible de protéger le panneau de bois avec un vernis tout en préservant sa couleur, ou d’appliquer une lasure pour le protéger durablement des rayons UV et des substances atmosphériques.

Vous pouvez également y appliquer des produits fongicides pour éliminer les champignons avant un rinçage. En cas de fissures, poncez la surface pour préparer le support avant d’appliquer une nouvelle couche de protection/finition.

Le cas des métaux, composites et PVC

Les lames en PVC et en composite sont faciles à nettoyer. Il suffit d’un simple lavage annuel au jet d’eau et, dans certains cas, d’un détergent doux. Gardez à l’esprit que le PVC n’aime pas les frottements abrasifs et les nettoyants agressifs. Les panneaux métalliques quant à elles ne nécessitent qu’un simple brossage mécanique pour éliminer les débris.

Quel professionnel appeler pour la pose ?

L’installation d’un bardage double peau nécessite l’intervention d’une entreprise professionnelle spécialisée dans le domaine. En général, c’est un menuisier ou un charpentier spécialiste du domaine qui exécute ce genre de travaux. Cependant, d’autres professionnels ou entreprises de construction peuvent intervenir, à condition d’avoir suivi une formation spécifique. Pour trouver le bon spécialiste, faites une demande de devis sur notre plateforme et nous vous proposerons des professionnels labélisés Qualibat et RGE (reconnu garant de l’environnement).

isolation thermique des murs extérieurs

Quel budget prévoir ?

Plusieurs critères sont à considérer afin de bien évaluer le coût d’un revêtement avec bardage double peau dans votre maison. Il s’agit notamment des éléments comme :

  • Le type de matériau utilisé,
  • Le type de pose : à l’horizontale ou à la verticale,
  • Les finitions : aspect lisse, nervuré ou ondulé,
  • La surface à couvrir,
  • Le tarif horaire du professionnel,
  • Les difficultés d’accès du chantier.

À titre indicatif, les prix oscillent entre 10 et 18 euros le mètre carré. Quant au montant de la main d’œuvre, il sera de 25 à 60 euros le mètre carré.

Quelles aides pour financer les travaux de bardage double peau ?

L’installation du bardage double peau est une solution d’isolation des murs extérieurs. Or, si les travaux que vous envisagez de réaliser sont destinés à améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, vous pouvez bénéficier de certaines aides et subventions gouvernementales.

C’est le cas de MaPrime Rénov dont le forfait dépend de votre niveau de ressource. En fonction des recettes fiscales du ménage, le montant de la subvention peut être compris entre 15 et 75 euros par mètre carré. Cette subvention peut être cumulée notamment avec les certificats d’économie d’énergie (CEE) ou avec l’éco-prêt à taux zéro.

Laisser un commentaire