You are currently viewing Isolation thermique par l’extérieur : Les prix

Isolation thermique par l’extérieur : Les prix

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:23/05/2022
  • Post last modified:25/08/2022
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :9 min de lecture
demande de devis isolation thermique exterieur

Si l’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) présente de nombreux avantages, dont les principaux sont la possibilité d’avoir un logement à la fois sain et moins gourmand en énergie, cela reste un investissement plutôt conséquent.

Quel est le prix pour une ITE ? Quels éléments sont pris en compte dans la construction du budget pour une ITE ? Et enfin, quelles aides existent aujourd’hui pour financer ces travaux ? Si le projet d’une ITE vous a traversé l’esprit, mais que des questions subsistent quant au sujet du budget à mobiliser, rendez-vous ci-dessous.

Coûts et aides pour une Isolation Thermique par l’Extérieur

L’isolation des murs extérieurs est certes très efficace mais aussi onéreuse. Heureusement, l’existence d’aides d’état est appréciable.

Comment est fixé le budget pour une ITE ?

Il est bien connu qu’une isolation thermique par l’extérieur représente un certain budget, c’est pourquoi c’est important de bien comprendre comment est calculé son prix. Ces travaux dépendent en effet de différents éléments : le type de bâtiment et son agencement, la main d’œuvre, l’isolant privilégié, mais aussi la finition choisie. Tout cela permet au professionnel de fixer un prix au mètre carré qu’il ne reste plus qu’à appliquer à la surface totale à isoler.

travaux isolation murs extérieurs

Les aides pour l’ITE d’un logement

Il existe aujourd’hui des aides, conçues pour favoriser ces initiatives de réduction de consommation d’énergie, qui permettent de réduire les frais liés à la pose d’une ITE.

✔️ MaPrimeRénov’ : aide proposée depuis le 1er janvier 2020 par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Cette aide financière est destinée aux propriétaires d’une habitation de plus de 15 ans. Elle leur permet d’effectuer des travaux d’isolation ou de chauffage visant à améliorer le confort du logement. Pour pouvoir bénéficier de cette aide, il faut par contre que le projet soit réalisé par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

✔️ La prime énergie : accessible à tout le monde, à partir du moment où le logement a plus de 2 ans. Elle peut être délivrée par les fournisseurs d’énergie, les enseignes de grande distribution, ou encore des organismes indépendants. Les travaux d’isolation et l’installation d’un système de chauffage sont les deux grandes catégories de travaux éligibles à cette prime.

Attention, là encore, il faut que le professionnel qui procède à la réalisation des travaux soit un artisan RGE.

✔️ L’éco-prêt à taux zéro : prêt bancaire à taux nul (dont les intérêts sont remboursés par l’État), qui doit être remboursé dans un délai de 15 à 20 ans au maximum. Avec ce prêt, il est possible d’emprunter de 15 000 à 50 000 euros, en fonction des travaux à réaliser.

✔️ La TVA à taux réduit : pour tous travaux permettant à une habitation d’être plus performante énergétiquement parlant, la TVA est automatiquement réduite. Ceci de façon plutôt intéressante puisqu’elle passe alors de 20 à 5,5 %.

Deux éléments primordiaux dans le prix d’une ITE : l’isolant et la finition

Deux de vos choix pèseront lourds dans la balance au moment de régler la facture.

L’isolant

Le coût final d’une ITE va logiquement dépendre de l’isolant choisi et de sa performance. En effet, plus l’isolant est performant, plus il sera onéreux. Il faut par ailleurs également tenir compte de l’épaisseur de l’isolant, car plus il est épais, plus la résistance thermique est efficace. Ainsi les prix peuvent varier selon les isolants.

La laine minérale est l’isolant le moins cher : 2 euros par mètre carré (hors pose) pour de la laine de verre, ou 4,50 euros du mètre carré (hors pose) pour de la laine de roche. Sur l’échelle des prix, on trouve ensuite les polystyrènes expansés et extrudés, à 4 euros du mètre carré (hors pose). Pour du polyuréthane, il faut compter 8 euros par mètre carré (hors pose). Et le tarif est le même pour du béton cellulaire.

La finition

Jusqu’aujourd’hui, la finition en enduit est sans doute la plus répandue. En effet, celle-ci est généralement acceptée dans la plupart des communes (ceci par rapport aux PLU, Plans Locaux d’Urbanisme). De plus, il existe un panel de finitions différentes pour une finition en enduit. Et pour une finition avec des panneaux enduits, il faut en effet compter au minimum 120 euros par mètre carré, pose comprise (et quelle qu’elle soit : collée ou calée-chevillée).

La deuxième solution de finition, qui tend par ailleurs à se développer de nos jours, est le bardage. Le coût des travaux va ici notamment dépendre du matériau choisi : un bardage pouvant en effet être fait de bois, de composite, de métal, encore de PVC.

Le bois est aujourd’hui largement utilisé en bardage pour une ITE. Ce bardage nécessite un entretien régulier, en plus d’une protection contre la pluie et les UV. Pour un bardage en bois, les tarifs évoluent entre un minimum à 10 euros par mètre carré, et un maximum à plus de 100 euros par mètre carré (hors pose).

Fabriqué principalement à base de bois et de résine, le composite est un matériau connu pour être plutôt durable. C’est entre 40 et 150 euros le mètre carré (hors pose) qu’il faudra débourser pour un bardage en composite.

Le métal, acier ou aluminium, présente l’avantage d’avoir une bonne résistance. Il est par ailleurs peu gourmand en entretien. Le bardage en métal fait partie des options les moins chères du marché, avec un coût compris entre 5 et 35 euros par mètre carré (hors pose).

Une pose rapide, un grand nombre de finitions et un entretien simple sont autant de points positifs associés au bardage en PVC. Son prix vient finir cette liste puisqu’en effet ce matériau est plutôt économique : il faut compter entre 10 et 55 euros le mètre carré (hors pose).

ITE d'une maison en cours de réalisation

Comme pour tous travaux, le prix d’une isolation thermique par l’extérieure va dépendre de plusieurs éléments. D’abord en grande partie l’isolant et sa performance : laine minérale, polystyrène expansé, polyuréthane, béton cellulaire. Mais aussi la finition : l’enduit ou le bardage (et dans ce cas le matériau joue un rôle aussi). Si toutes ces données permettent de se faire plus ou moins une première idée du budget à consacrer à une ITE, il est toutefois important de demander des devis à plusieurs professionnels. Ces derniers sont en effet dans tous les cas les personnes les plus aptes à évaluer l’état du bâtiment et la charge de travail associée.

Laisser un commentaire