You are currently viewing Quelle résistance R pour une isolation par l’extérieur ?

Quelle résistance R pour une isolation par l’extérieur ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:28/07/2022
  • Post last modified:13/09/2022
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :11 min de lecture
demande de devis isolation thermique exterieur

Avec une mauvaise isolation, les variations de température dans la maison peuvent se faire ressentir directement, et entraînent généralement une augmentation sur la facture d’électricité. Les problèmes d’isolation thermique dans la maison sont ainsi souvent source d’inconfort. De ce fait, des travaux d’isolation thermique peuvent s’avérer nécessaires. Parmi les options possibles, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est aujourd’hui de plus en plus sollicitée. Mais pour ce type d’isolation, il ne suffit pas de choisir les matériaux isolants, encore faut-il savoir quelle résistance R adopter pour un bon isolant thermique ! Un petit tour d’horizon s’impose pour plus d’informations.

Isolation thermique par l’extérieur : des points à savoir

Procéder à une isolation thermique par l’extérieur ne se décide pas sur un coup de tête. Vous devez tenir compte de quelques critères essentiels pour isoler un mur ou la façade de la maison. De plus, il est primordial de demander un devis sur le coût des travaux et le prix des matériaux isolants à utiliser. N’hésitez pas à nous solliciter pour en obtenir rapidement et gratuitement !

Les isolants adaptés dans le cadre d’une ITE

Dans le cadre d’une isolation thermique par l’extérieur, il existe aujourd’hui sur le marché plusieurs matériaux pouvant être utilisés. Parmi les plus répandus, on trouve notamment :

Si après quelques recherches et conseils obtenus, vous avez plus ou moins fait le choix d’un matériau pour l’isolation thermique de votre logement, il est dans tous les cas recommandé de demander conseil auprès d’un professionnel. Ce dernier pourra, à la suite d’un diagnostic de la situation, vous fournir des renseignements sur les matériaux idéaux dans votre cas, ainsi que sur les prix des isolants thermiques.

Toutefois, le choix final de l’isolant se basera également sur l’ampleur des travaux de rénovation qui seront à effectuer sur le mur, la toiture ou toute autre surface.

Les principales raisons pour faire isoler votre maison

On identifie facilement plusieurs cas dans lesquels il peut être nécessaire de réaliser une étude de rénovation pour une isolation thermique. Parmi ceux-ci, on trouve notamment :

  • Une baisse de la température interne dans la maison,
  • L’apparition de moisissures sur les murs,
  • Une diminution des performances acoustiques des murs,
  • L’augmentation de la facture d’électricité,
  • Ou même des appareils de chauffage endommagés ou défectueux.

Quel budget pour une isolation thermique par l’extérieur ?

Si l’isolation thermique par l’extérieur attire de plus en plus, le point qui pourrait toutefois rebuter les personnes intéressées par ce type d’isolation est le coût de l’installation. En effet, avec un prix compris entre 100 et 150 euros du mètre carré isolé, le budget pour une ITE est plus élevé que celui pour une isolation thermique par l’intérieur.

Le prix varie bien entendu en fonction de plusieurs éléments, dont : le matériau isolant choisi, la surface à isoler, la complexité (et la durée) des travaux, le type de finition, ou encore l’entreprise ou l’artisan sollicité.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à contacter plusieurs experts pour avoir une idée plus précise du coût des travaux pour une ITE, en demandant à chacun un devis pour des travaux équivalents. Vous pourrez par la même occasion récolter divers conseils, notamment sur les prix, la qualité du matériau, l’isolant idéal à utiliser, l’épaisseur de l’isolant et la résistance thermique adaptée. Tous ces points ne sont pas à prendre à la légère dans le cadre d’une ITE. Pour plus de praticité, il est tout à fait possible d’obtenir des devis en ligne, vous n’avez qu’à cliquer sur notre comparateur de devis pour vous faire une idée.

Equipe en cours de travaux de pose d'une ite

Isolation thermique par l’extérieur : épaisseur à respecter

Les travaux d’isolation thermique diffèrent suivant l’ampleur des travaux à réaliser sur les murs, la toiture ou les combles de la maison. Suivant les besoins en matériau d’isolation thermique, vous devez vous informer sur l’épaisseur et la résistance thermique de l’isolant. C’est donc un calcul qui doit se faire au cas par cas et en fonction du R que l’on souhaite obtenir. On vous donne plus d’informations sur ce sujet un peu plus bas.

Les différents systèmes de pose d’un isolant thermique

Suivant le matériau adapté pour l’isolation thermique par l’extérieur de votre logement, vous pouvez avoir le choix entre : l’isolation sous enduit ou l’isolation sous bardage.

L’isolation sous enduit

L’isolation thermique par l’extérieur sous enduit est sans doute la plus commune de nos jours. Que ce soit du fait de son prix peu coûteux, de son installation plutôt simple et rapide, ou encore de son acceptation sans trop de soucis dans toutes les communes d’habitation.

Dans ce cas, l’enduit consiste à fixer l’isolant et à garantir la réussite d’une bonne isolation thermique : maintenir la température à l’intérieur de la maison, que ce soit la chaleur ou le froid.

Pour ce type d’isolation, deux couches d’enduits sont posées : 

  • Première couche : l’enduit se pose avec un isolant, comme la fibre de verre, pour renforcer l’ossature ;
  • Deuxième couche : pour la finition des travaux d’isolation, l’enduit est posé afin de régulariser les murs et de maintenir un bon flux thermique dans la maison.

L’isolation sous bardage

L’isolation thermique par l’extérieur sous bardage consiste à poser des panneaux isolants (en bois, en métal ou en PVC par exemple) afin de garantir la performance énergétique de la maison. Généralement plus coûteuse et plus complexe qu’une finition à l’enduit, ce type d’isolation présente par contre l’avantage de pouvoir par la même occasion rafraîchir l’aspect extérieur du bâtiment.

À noter qu’il faut toutefois se renseigner auprès de la commune d’habitation pour obtenir une autorisation d’urbanisme, avant de débuter tous travaux d’ITE impliquant une finition sous bardage, au risque de devoir arrêter les travaux à tout moment.

Isolation thermique par l’extérieur : la résistance thermique R

Pour garantir la réussite de votre projet de rénovation d’isolation thermique par l’extérieur, vous devez prendre en considération la relation entre l’épaisseur et la résistance thermique de l’isolant préalablement choisi. Voici une règle dans l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) à connaître : plus la résistance thermique est élevée, plus l’isolant est performant.

Représentation de la performance des R des isolants

Suivant la réglementation thermique, la résistance thermique R se situe entre 2,2 et 2,9 m² K/W (mètre carré kelvin par watt) pour les murs extérieurs. Toutefois, pour pouvoir prétendre à des aides financières, l’isolant doit avoir une résistance thermique de 3,7 m² K/W.

Pour assurer cette bonne résistance thermique, il faudra logiquement adapter l’épaisseur de l’isolant en fonction du matériau choisi. Et pour parer aux éventuelles évolutions de la Réglementation Thermique, il est tout à fait possible d’installer un isolant avec davantage d’épaisseur pour dépasser la résistance thermique minimale actuelle.

Finalement, pour vivre dans un logement à la fois confortable et sain, l’isolation thermique est primordiale. De ce fait, nombreux sont les ménages qui choisissent aujourd’hui l’isolation thermique par l’extérieur. Cette méthode présente en effet bien des avantages, qu’il s’agisse d’une finition sous enduit ou sous bardage, malgré un coût plutôt conséquent. Il est par contre très important, pour des travaux d’ITE, de prêter attention à l’épaisseur et à la résistance thermique de l’isolant. Cette relation permet en effet de garantir la réussite d’une isolation thermique par l’extérieur.

Laisser un commentaire